Novalie, écopôle de Vedène, est exploité par SUEZ dans le cadre d’une Délégation de Service Public qui lui est attribuée par le SIDOMRA, Syndicat mixte en charge de la valorisation des déchets du Pays d’Avignon. Sa capacité de traitement et la complémentarité de ses filières confèrent à Novalie un rôle clé dans la gestion des déchets du Vaucluse, des départements limitrophes et du bassin de vie Rhodanien. Mis en service en 1995, cet écopôle regroupe 4 activités complémentaires de traitement et de valorisation des déchets: Une déchetterie pour les déchets qui ne sont pas pris en charge par la collecte traditionnelle en raison de leur nature, poids, volumes ou production épisodique. Un centre de tri qui traite les déchets ménagers recyclables issus des collectes sélectives en porte à porte ou des points d'apports volontaires. Une unité de valorisation énergétique qui traite et valorise en énergie électrique et thermique : - Les déchets ménagers et assimilés non recyclables - Les déchets d’activités de soins à risques infectieux - Les boues non compostables ou non épandables. Un centre de traitement et de valorisation des mâchefers, sous-produits solides de la valorisation énergétique

Back to installation list
From :
To :


Acide Chlorhydrique (10) (HCL_10) mg/Nm3

L’incinération des déchets libère de l’acide chlorhydrique (HCl). Plus de 98 % de l’HCl est capté par le système de traitement des fumées. La mesure continue de l’acide chlorhydrique permet de contrôler l’efficacité du procédé.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10mg/Nm3.

Poussière (10) (POUS_10) mg/Nm3

Toute combustion libère des particules et des cendres qui sont piégées dans les filtres à manches de l’usine. Plus de 98 % des poussières sont captées par le traitement de fumées de l'usine. La mesure continue des poussières permet de contrôler l’efficaci

.La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10mg/Nm3.

Monoxyde de Carbone (50) (CO_50) mg/Nm3

La formation de CO est la conséquence d’une combustion. La mesure continue du monoxyde de carbone permet donc d’attester de l’efficacité du procédé d’incinération des déchets.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 50 mg/Nm3.

Carbone Organique Total (10) (COT_10) mg/Nm3

Résultant de la combustion, le Carbone Organique Total est mesuré en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10 mg/Nm3.

Dioxyde d'Azote (160) (NOX_160) mg/Nm3

Toute combustion génère des oxydes d'azote (NOx). Ces oxydes sont décomposées en azote et en oxygène par injection d'urée solide. La mesure continue des NOx permet de contrôler l'efficacité du procédé de traitement.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 160mg/Nm3.

Dioxyde de Soufre (SO2_50) mg/Nm3

L’incinération des déchets libère des oxydes de Soufre (SO2). Ce gaz est capté par le traitement des fumées. Il est mesuré en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 50 mg/Nm3.

Ammoniac (30) (NH3_30) mg/Nm3

L' ammoniaque résiduel, issu du traitement des Oxydes d’Azote (NOx) fait également l’objet d’un suivi en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 30 mg/Nm3.

Acide Fluorhydrique (1) (HF_1) mg/Nm3

Les acides fluorhydriques sont abattus par injection de bicarbonate de sodium ou de lait de chaux (en fonction du procédé) au niveau des laveurs ou du réacteur semi-humide. Ils sont mesurés en continu pour attester de l’efficacité du traitement des fumées

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 1 mg/Nm3.

Acide Chlorhydrique (10) (HCL_10) mg/Nm3

L’incinération des déchets libère de l’acide chlorhydrique (HCl). Plus de 98 % de l’HCl est capté par le système de traitement des fumées. La mesure continue de l’acide chlorhydrique permet de contrôler l’efficacité du procédé.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10mg/Nm3.

Poussière (10) (POUS_10) mg/Nm3

Toute combustion libère des particules et des cendres qui sont piégées dans les filtres à manches de l’usine. Plus de 98 % des poussières sont captées par le traitement de fumées de l'usine. La mesure continue des poussières permet de contrôler l’efficaci

.La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10mg/Nm3.

Monoxyde de Carbone (50) (CO_50) mg/Nm3

La formation de CO est la conséquence d’une combustion. La mesure continue du monoxyde de carbone permet donc d’attester de l’efficacité du procédé d’incinération des déchets.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 50 mg/Nm3.

Carbone Organique Total (10) (COT_10) mg/Nm3

Résultant de la combustion, le Carbone Organique Total est mesuré en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10 mg/Nm3.

Dioxyde d'Azote (160) (NOX_160) mg/Nm3

Toute combustion génère des oxydes d'azote (NOx). Ces oxydes sont décomposées en azote et en oxygène par injection d'urée solide. La mesure continue des NOx permet de contrôler l'efficacité du procédé de traitement.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 160mg/Nm3.

Dioxyde de Soufre (SO2_50) mg/Nm3

L’incinération des déchets libère des oxydes de Soufre (SO2). Ce gaz est capté par le traitement des fumées. Il est mesuré en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 50 mg/Nm3.

Ammoniac (30) (NH3_30) mg/Nm3

L' ammoniaque résiduel, issu du traitement des Oxydes d’Azote (NOx) fait également l’objet d’un suivi en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 30 mg/Nm3.

Acide Fluorhydrique (1) (HF_1) mg/Nm3

Les acides fluorhydriques sont abattus par injection de bicarbonate de sodium ou de lait de chaux (en fonction du procédé) au niveau des laveurs ou du réacteur semi-humide. Ils sont mesurés en continu pour attester de l’efficacité du traitement des fumées

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 1 mg/Nm3.

Acide Chlorhydrique (10) (HCL_10) mg/Nm3

L’incinération des déchets libère de l’acide chlorhydrique (HCl). Plus de 98 % de l’HCl est capté par le système de traitement des fumées. La mesure continue de l’acide chlorhydrique permet de contrôler l’efficacité du procédé.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10mg/Nm3.

Poussière (10) (POUS_10) mg/Nm3

Toute combustion libère des particules et des cendres qui sont piégées dans les filtres à manches de l’usine. Plus de 98 % des poussières sont captées par le traitement de fumées de l'usine. La mesure continue des poussières permet de contrôler l’efficaci

.La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10mg/Nm3.

Monoxyde de Carbone (50) (CO_50) mg/Nm3

La formation de CO est la conséquence d’une combustion. La mesure continue du monoxyde de carbone permet donc d’attester de l’efficacité du procédé d’incinération des déchets.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 50 mg/Nm3.

Carbone Organique Total (10) (COT_10) mg/Nm3

Résultant de la combustion, le Carbone Organique Total est mesuré en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10 mg/Nm3.

Dioxyde d'Azote (160) (NOX_160) mg/Nm3

Toute combustion génère des oxydes d'azote (NOx). Ces oxydes sont décomposées en azote et en oxygène par injection d'urée solide. La mesure continue des NOx permet de contrôler l'efficacité du procédé de traitement.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 160mg/Nm3.

Dioxyde de Soufre (SO2_50) mg/Nm3

L’incinération des déchets libère des oxydes de Soufre (SO2). Ce gaz est capté par le traitement des fumées. Il est mesuré en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 50 mg/Nm3.

Ammoniac (30) (NH3_30) mg/Nm3

L' ammoniaque résiduel, issu du traitement des Oxydes d’Azote (NOx) fait également l’objet d’un suivi en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 30 mg/Nm3.

Acide Fluorhydrique (1) (HF_1) mg/Nm3

Les acides fluorhydriques sont abattus par injection de bicarbonate de sodium ou de lait de chaux (en fonction du procédé) au niveau des laveurs ou du réacteur semi-humide. Ils sont mesurés en continu pour attester de l’efficacité du traitement des fumées

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 1 mg/Nm3.

Acide Chlorhydrique (10) (HCL_10) mg/Nm3

L’incinération des déchets libère de l’acide chlorhydrique (HCl). Plus de 98 % de l’HCl est capté par le système de traitement des fumées. La mesure continue de l’acide chlorhydrique permet de contrôler l’efficacité du procédé.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10mg/Nm3.

Poussière (10) (POUS_10) mg/Nm3

Toute combustion libère des particules et des cendres qui sont piégées dans les filtres à manches de l’usine. Plus de 98 % des poussières sont captées par le traitement de fumées de l'usine. La mesure continue des poussières permet de contrôler l’efficaci

.La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10mg/Nm3.

Monoxyde de Carbone (50) (CO_50) mg/Nm3

La formation de CO est la conséquence d’une combustion. La mesure continue du monoxyde de carbone permet donc d’attester de l’efficacité du procédé d’incinération des déchets.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 50 mg/Nm3.

Carbone Organique Total (10) (COT_10) mg/Nm3

Résultant de la combustion, le Carbone Organique Total est mesuré en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 10 mg/Nm3.

Dioxyde d'Azote (160) (NOX_160) mg/Nm3

Toute combustion génère des oxydes d'azote (NOx). Ces oxydes sont décomposées en azote et en oxygène par injection d'urée solide. La mesure continue des NOx permet de contrôler l'efficacité du procédé de traitement.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 160mg/Nm3.

Dioxyde de Soufre (SO2_50) mg/Nm3

L’incinération des déchets libère des oxydes de Soufre (SO2). Ce gaz est capté par le traitement des fumées. Il est mesuré en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 50 mg/Nm3.

Ammoniac (30) (NH3_30) mg/Nm3

L' ammoniaque résiduel, issu du traitement des Oxydes d’Azote (NOx) fait également l’objet d’un suivi en continu.

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 30 mg/Nm3.

Acide Fluorhydrique (1) (HF_1) mg/Nm3

Les acides fluorhydriques sont abattus par injection de bicarbonate de sodium ou de lait de chaux (en fonction du procédé) au niveau des laveurs ou du réacteur semi-humide. Ils sont mesurés en continu pour attester de l’efficacité du traitement des fumées

La moyenne journalière des mesures corrigées ne doit pas excéder 1 mg/Nm3.